Rejoignez la flibuste et sillonnez les océans d'Azeroth à bord du Ronae !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les Epilogues du Ronae

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Caiomhe

avatar

Messages : 166
Date d'inscription : 06/12/2010

MessageSujet: Les Epilogues du Ronae   Mer 23 Mai - 1:03

Comme promis, voici le thread où poster votre petit épilogue ! Le mien arrivera prochainement Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lenah

avatar

Messages : 82
Date d'inscription : 06/12/2010
Age : 36
Localisation : Azshara

MessageSujet: Re: Les Epilogues du Ronae   Mer 23 Mai - 19:51

Louve se relève discrètement, trop agitée pour dormir. Elle laisse Kyarkan et monte pour la dernière fois sur le mat du Ronae, plongeant son regard sur la mer, le soleil commençant à peine à apparaître à l'horizon.
Les affaires sont déjà prêtes, il ne leur reste plus qu'à partir. Louve a un pincement au cœur en y pensant, les larmes coulant lentement sur ses joues, se remémorant son arrivée sur le bateau, ses premiers pas hésitants, ses erreurs de débutantes, son apprentissage, les aventures diverses, les yeux dans le vague.
Elle reste là, immobile, observant le soleil se lever peu à peu, gravant dans sa mémoire ces derniers instants en tant que matelot du Ronae.
Lorsque Kyarkan se réveille, elle saisit une corde et attérit à ses côtés.


Tu es prêt ? On va demandé le portail à Caiohme ?

Elle rassemble leurs sacs et leurs caisses d'affaires et après que Kyarkan se soit levé, elle récupère le hamac et le glisse dans son sac.

Je le garde en souvenir.

Le cœur lourd, elle sourit faiblement à Caiohme, la serrant une dernière fois dans ses bras. Puis elle pose son regard sur le Ronae, gravant chaque détail dans sa mémoire avant de passer dans le portail à la suite de ses affaires. Au plus profond d'elle même, elle le sait, elle quitte sa famille de cœur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caiomhe

avatar

Messages : 166
Date d'inscription : 06/12/2010

MessageSujet: Re: Les Epilogues du Ronae   Dim 27 Mai - 17:12

Fingelsprout, le gobelinovangéliste
L'étonnant et improbable Fingelsprout repensa à toutes ces aventures. Toutes avaient un sens, chacune d'entres elles était répertoriée dans le Grand Journal des Grands Prêtres-Papes. Des histoires authentiques, très peu romancées, où, à aucun moment, n'avait été travestie la vérité pour mener à une morale en accord avec le Culte !

Mais cette aventure finissait, le Hérault Plaqué-or avait ses voies et elles étaient impénétrables. La signification de cet événement, Fingelsprout la connaissait pourtant. Alors il comptait et empilait les pièces d'or, ainsi que quelques belles œuvres d’orfèvreries qu'il comptait bien proclamer Héritages Sacrés, le Grand Prêtre-Pape savait que sa destinée était de faire renaître le Culte de la Foi Antique Gobeline.

Il avait déjà emballé ses quarante-sept Evangiles Ancestrales Du Culte restante. Bientôt, il en ferait imprimer 1024, autant que de règles saintes, et irait répandre la foi oubliée et peut-être refondrait-il l'Undermine Times pour rétablir la libre circulation de l'information !

Fingelsprout eut un dernier regard pour le navire qui l'avait accueilli malgré ses excentricités, il espérait les revoir bientôt. Après tout, il avait négocié la potentielle publication d'interviews, recueils de nouvelles et autres romans basés sur les aventures du Ronae, passées et à venir !



Caiomhe, la navigatrice
La petite Elfe avait beaucoup pleuré ces derniers jours. Elle n'était pas réellement malheureuse, elle était en fait plutôt satisfaite et exaltée par cette conclusion. L'or coulait à flots, le trésor avait été à la hauteur. Cet affrontement grandiose face à la Mouette Sanglante, ces fichus corsaires qu'ils avaient appris à connaître comme leur némésis, avait mis fin à une longue histoire d'escarmouches et de harcèlement. Le navire avait été envoyé par le fond dans un feu d'artifice fabuleux, personne à bord n'en avait réchappé.

Le Ronae avait beaucoup souffert de cette bataille, il allait devoir passer quelques temps en réparation avant de prendre la mer à nouveau, mais il s'en sortirait fort bien. Il allait même être encore plus beau. Alors pourquoi tant d'émotions ? Tout simplement car quelque chose prenait fin, des années de flibusterie, des années où l'équipage était devenu sa famille. Malgré les crises, les disputes, les malédictions, la guerre, les naufrages, les cataclysmes, les morts... l'équipage avait tenu bon et fait face côte à côte quoi qu'il arrive.

Pourtant, la carrière du Ronae dans la piraterie prenait fin. D'un accord unanime, il avait été décidé que cette bataille serait la dernière, que ce trésor serait le dernier. Voilà des années qu'ils trompaient la mort, chaque jour un peu plus proche. Les pirates ne meurent pas paisiblement dans leur lit. La mort dans le feu de la bataille convenait sûrement aux Orcs, mais Caiomhe n'y aspirait pas, le Ronae non plus. Ceux qui survivaient longtemps étaient ceux qui savaient quand prendre leur retraite.

Et c'était là ce que le Ronae faisait, se retirer avant que la mort ne se charge de les y forcer. Chacun prendrait sa route, la tête pleine de souvenirs, d'une aventure qui n'avait pas été comme les autres, qui demeurerait unique, mouvementée et épique. Encore mieux, chacun la prendrait avec les poches pleines d'or, libre de choisir son destin.

Caiomhe ne devait jamais oublier ces adieux, elle ne devait jamais oublier que ses mateys décidèrent spontanément que le navire revenait à elle et Leylee, elle ne devait jamais oublier la déchirure que ce fut pour elle. Une déchirure d'autant plus difficile que nombreux furent ceux à partir par portail, un portail qu'il lui revenait d'ouvrir. Mais elle savait que ce n'était pas la fin, elle les reverrait bientôt, le monde n'était pas si grand...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyarkan des Zandalar



Messages : 13
Date d'inscription : 10/02/2011

MessageSujet: Re: Les Epilogues du Ronae   Mar 29 Mai - 21:07

Kyarkan parcourt du regard et de ses pas les méandres du navire, promenant ses doigts lsur le bord et les cordages tendus, faisant lentement son chemin d'entraînement quotidiennement effectué chaque matin.
Il flatte le vaisseau du regard, soupirant en souriant tout en pensant à tout ce qu'il a connu à son bord.

Son armure, ses effets et tout son arsenal sont empaquetés, Kyarkan profitant de la nuit pour se laisser porter par sa dernière ronde, empreinte de nostalgie future, se rappelant certains souvenirs propres à chaque endroit sur le Ronae, achevant son tour en revenant à la cabine pour prendre ses effets, quelques heures plus tard.

Il fait un dernier somme leger, se reposant avant d'entendre Lënah revenir de son petit tour personnel et de lui adresser un peu plus tard en se levant :
"Oui Lënah, je suis prêt...allons y".

Il jette un dernier coup d'oeil au navire, murmurant : " tout sera bien différent maintenant..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leylee
Admin
avatar

Messages : 197
Date d'inscription : 04/12/2010

MessageSujet: Re: Les Epilogues du Ronae   Mer 30 Mai - 10:07

"Nous allons procéder a un dernier vote. "

L'entrepont du navire sentait la poudre, le sang et le triomphe. Exténuée, le visage noirci par la fumée, les cheveux roussis, le corps meurtri par les plaies et les brulures, Leylee contempla l'équipage réuni pour la dernière fois. Le sol tanguait doucement sous ses pieds. Elle reprit la parole.

"Pour la dissolution de l'équipage et l'abrogation de la charte".

Cela faisait quelques temps qu'elle y pensait. Que tout le monde à bord y songeait. Le butin qui venait d'être partagé leur permettait de mettre fin a plusieurs années de flibuste et de piraterie sans avoir à se soucier de l'avenir.
Pour certains, se retirer afin de vivre le restant de leurs jours dans l'opulence avait toujours été une fin en soi. Mais même les autres reconnaissaient aujourd'hui qu'il était temps de tourner la page, de passer à autre chose. Car tous avaient changé au cours des années. Au fil du temps, cet équipage qui s'était construit en vivant chaque jour comme le dernier avait progressivement atteint puis dépassé la limite après laquelle il y a plus à perdre qu'à gagner en continuant ainsi. Certains avaient même eu des enfants qu'ils ne pouvaient élever à bord, ne voulaient pas laisser grandir loin d'eux, et dont ils ne souhaitaient pas faire des orphelins. Leylee comprenait d'autant mieux leur choix que ses parents avaient fait de même pour sa soeur et elle, des décennies plus tôt.

Elle même avait considérablement changé, admit-elle en songeant à ses débuts à bord. Jeune mousse associale recrutée pour ses seules compétences d'ingénieur, elle passait alors des journées, des semaines entières enfermée dans l'atelier sans parler à personne, visiblement plus à l'aise avec les machines qu'avec les gens. Qu'est ce qui était passé par la tête de Ganta lorsqu'elle l'avait engagée? Se doutait-elle seulement que cette gamine qui avait tout d'un outsider finirait par sortir de sa coquille, se rebeller, prendre sa place à la tête de l'équipage et le mener sans fléchir à travers tous ses combats?

Au cours des derniers mois, Leylee avait pourtant fini par développer le sentiment que l'équipage avait fait tout ce qu'il était possible de faire et même plus, atteignant finalement ses limites après les avoir sans cesse repoussées. Mais si elle reconnaisssait qu'il était temps de passer à autre chose, il lui était néanmoins difficile de tourner la page sur ces années de flibuste pour lesquelles tant avaient combattu, et certains étaient morts.

Personne ne sembla remarquer que Leylee n'avait pas voté. C'était sans doute mieux ainsi. Sans surprise, la dissolution de l'équipage fut donc adoptée à l'unanimité moins une voix, ce qu'elle ne jugea pas nécessaire de porter à l'attention des autres. Ainsi prit fin sa carrière de capitaine pirate, aussi simplement qu'elle avait commencé: par un simple vote de l'équipage. L'ex-équipage, désormais.

Elle prit néanmoins plaisir à les voir s'attarder à bord comme s'il leur était soudain difficile de quitter le Ronae, emportant au passage des souvenirs qui leur rappelleraient ces années de sang et de poudre passées à combattre côte à côte. Leurs enfants perpétueraient-ils le souvenir des aventures du Ronae et de son équipage, ou tout finirait-il balayé après leur mort comme un dessin dans le sable à la marée montante?


Leylee ouvrit les yeux. Plusieurs jours s'étaient écoulés, et elle se remettait lentement de ses blessures. Mais la stabilité du sol de la chambre d'auberge avait finit par réveiller la jeune femme, habituée depuis des années à un sommeil bercé par les vagues.

En mettant fin à sa carrière de pirate, une page importante de sa vie venait de se tourner. Mais elle ne se sentait pas faite pour se ranger, devenir rentière. Encore moins pour rentrer s'installer à Quel Thalas, sur les terres qui l'avaient pourtant vue naitre. Elle en était partie depuis trop longtemps pour s'y sentir encore chez elle. Son foyer était à bord, et le monde si vaste. Il restait tant de choses à découvrir. Une page importante de sa vie venait de se tourner, mais les suivantes restaient encore à écrire.

Par la fenêtre de l'auberge, elle observa longuement le port baigné par la lumière de la lune, où le Ronae était en cours de réparation. Il serait bientôt prêt à reprendre la mer. Les blessures de Leylee lui faisaient encore mal, mais ça n'était plus que l'affaire de quelques jours. Se retournant vers la chambre de l'auberge, elle regarda dormir Caiomhe. Le bruit de sa respiration lente et régulière associé à celui de la mer et du vent l'apaisèrent enfin. Elle se passa la main dans les cheveux à nouveau courts, comme à son arrivée à bord, puis retourna se coucher. Tout était calme. Une nouvelle vie commençait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ronae.wow-gratuit.com
Eliaris

avatar

Messages : 80
Date d'inscription : 06/12/2010

MessageSujet: Re: Les Epilogues du Ronae   Ven 1 Juin - 14:11

Combien d'heures ? Ses doigts étaient posés sur le bois de son coffre renforcé, qu'il venait de verrouiller et pourtant, il était la, bloqué, immobile. Silencieux, son regard vert rivé sur le bois, l'ingénieur était bloqué depuis plusieurs dizaine de minutes, son esprit ayant pris le relais sur ce qui semblait être une page qui se tournait. Tant de souvenirs, d'idées, de choses vécues ici, à bord. Chaque mouvement du bateau connectait son esprit à ses souvenirs, les uns après les autres, les lui faisant revivre alors qu'il fouillait le moindre recoin de sa mémoire sans aucun but apparent.

Comme frappé par un bref choc électrique, Eliaris retira ses mains du bord du coffre, enfilant des gants, pour éviter à son esprit de repartir dans une digression nostalgique inutile, mais presque vitale pour lui, avant d'harnacher un dispositif à la boite en bois, bidouillant une fois de plus sans prononcer un autre mot, repoussant ses souvenirs pour se focaliser sur ses tâches, les objets à ranger...

La liberté. Un bien grand mot, maintenant ? Comment pouvait on être "libre" après avoir vécu ainsi, en groupe, tous ensembles ... Une vraie famille. Fermant une dernière fois les yeux, il déconnecté son esprit, finalement, et se laissa porter sans un son, jusqu'a la fin de sa tâche, laissant ainsi derrière lui une partie de son être dans cet atelier...

Mais les liens restent. Et la famille, aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Terpsy

avatar

Messages : 68
Date d'inscription : 06/12/2010
Age : 38
Localisation : Val de Marne

MessageSujet: Re: Les Epilogues du Ronae   Dim 22 Juil - 5:40

Terpsy :

Terpsy allait quitter ce bateau qui avait été sa « maison » ces dernières années et son équipage sa famille bien plus que sa famille biologique. Elle commença a ranger ses possessions dans un sac. Elle laissa toutes les potions et les bandages préparés cela servirait toujours.

Elle retira le tabard et le laissa pendu, elle soupira en effectuant ce geste, c'était la fin de cette phttp://imageshack.us/photo/my-images/507/homardk002.jpg/artie de sa vie et elle ignorait un peu ce que serait la suite.


Krinkle :

Krinkle ramassa ses affaires dans sa malle, elle avait trop d'affaires ou sa malle était trop petite, elle monta sur la malle pour tenter de la fermer. « Zut ça ne veut pas fermer » elle commença à sauter dessus, « ça ne ferme toujours pas ». Elle ré-ouvrit la malle et commença à trier...

(Plus tard) elle avait retrouvé une toile représentant un homard dans l'eau, celle-ci avait été peinte quand elle était encore à Kezan, la seule chose qu'elle avait emmenée. Il lui fallait un cadre pour le mettre, elle irait en acheter un. Elle revint avec la toile encadrée, elle l'accrocha près de l'endroit où l'on cuisinait et se dit que ça leur ferait un souvenir.

Elle effectua un dernier tour dans le bateau, après avoir quitté Kezan, elle allait encore un fois quitter un foyer. Mais il y avait tellement de homards à découvrir à travers Azeroth.

http://img507.imageshack.us/img507/27/homardk002.jpg (photo)

http://imageshack.us/photo/my-images/803/numrisation0002o.jpg/ (numérisation)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les Epilogues du Ronae   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Epilogues du Ronae
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ministère public contre Semelys Ronae -- Dossier A.SRON.09.66
» [Avis de Recherche] Ganta, Capitaine du Ronae
» [Horde-Guilde] Le Ronae.
» [Pour le 11/10/29] Procès Ministère Public contre Semelys Ronae.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: LE RONAE :: Carnets de bord-
Sauter vers: