Rejoignez la flibuste et sillonnez les océans d'Azeroth à bord du Ronae !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les Tarides s'embrasent

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Leylee
Admin
avatar

Messages : 197
Date d'inscription : 04/12/2010

MessageSujet: Les Tarides s'embrasent   Dim 11 Sep - 13:45

Proclamation placardée dans la salle de repos de l'équipage:
Citation :

Comme vous le savez, les semaines qui ont suivi notre arrivée dans le marais des chagrins nous ont permis de renouer avec le succès au cours d'un été mouvementé... et lucratif!

Nous nous sommes en effet très vite heurtés à un régiment humain venu prêter main forte à la garnison locale, et visiblement bien décidé à en découdre avec nous. Mais nous sommes finalement parvenus à leur tenir tête, et même à retourner la situation à notre avantage puisque nous avons capturé un notable humain qu'ils étaient chargés d'escorter vers le nord, après avoir mis à mal ses protecteurs en leur tendant une embuscade sur la falaise surplombant la côte entre le marais et les Carmines. Cela nous a rapporté une belle somme, ainsi qu'un nouvel avis de recherche avec prime sur ma tête, qui viendra s'ajouter à notre collection.

Mais aujourd'hui, nos ennemis semblent avoir déserté la région après la mort de leur chef, et il ne reste plus qu'une petite garnison régulière qui se terre dans sa tour de garde un peu plus au sud. Plus rien ni personne qui ne remette sérieusement en cause notre présence sur ces côtes, ce qui est à la fois une bonne et une mauvaise nouvelle.

La bonne nouvelle, c'est que nous disposons désormais d'un port d'attache suffisamment sécurisé pour pouvoir nous y abriter tranquillement entre deux expéditions en mer ou sur des côtes plus lointaines.

La mauvaise -qui découle de la précédente- est qu'avec ce retour au calme, il n'y a plus grand profit à tirer de cette région reculée, ce qui nous contraint à lever l'ancre prochainement.

C'est précisément dans ce contexte qu'il nous a été proposé de rejoindre la colation regroupant des troupes régulières de la Horde et des indépendants participant aux combats dans les Tarides. Une offre assortie d'un droit de prise et de butin qui pourrait nous permettre de regarnir nos caisses et de réaliser un profit substantiel.

Je suis consciente que cela nous contraint à coopérer avec des groupes et des individus que certains d'entre vous ont du mal à supporter. Je me suis cependant déclarée favorable à cette proposition.

Nous avons en effet déjà eu l'occasion de constater par le passé que nos interventions périphériques dans les Tarides en guerre étaient particulièrement attrayantes et lucratives. La plupart d'entre nous se souviennent notamment du pillage de l'embarcadère du fort du Guet du Nord, qui nous avait permis de réaliser en une seule soirée un important butin en armes et ressources diverses.

Malheureusement, le contexte de guerre s'étant amplifié dans les Tarides et le marécage d'Âprefange, avec ce que cela implique d'alliances et de renforcement des effectifs, nous n'avons plus été en mesure de faire face à des ennemis de plus en plus nombreux.
Notre dernière intervention dans la région s'est même révélée catastrophique, avec plusieurs blessés pour un butin nul après une soirée de combats ayant commencée à un contre deux et s'étant terminée par une débandade humiliante à un contre trois. Ce bilan désastreux a d'ailleurs hâté notre départ vers le continent de l'est.

Notre participation à cette coalition constitue donc l'opportunité de pouvoir à nouveau opérer dans les Tarides, et de laver l'affront de notre dernière défaite. Pour les plus nostalgiques d'entre nous, donner ponctuellement un petit coup de pouce à la Horde augmente également nos chances de pouvoir revenir un jour accoster à Cabestan comme autrefois, avant que la flotte humaine nous en chasse!

Alors certes, il nous faudra faire l'effort de coopérer avec d'autres personnes et organisations à l'oeuvre dans la région, et avec lesquelles nous avons parfois eu une histoire mouvementée. Mais dites vous que l'ampleur des combats à venir et des profits que nous pourrons en tirer sera sans commune mesure avec ce que nous aurions pu espérer en restant seuls contre tous.
Par ailleurs, cela ne nous empêche absolument pas de continuer à travailler pour notre compte, en poursuivant nos objectifs et en menant nos propres missions entre deux opérations de plus grande envergure. Tant que nous ne nuisons pas aux autres membres de la coalition et que nous ne compromettons pas les opérations à venir, nous n'aurons pas de comptes à rendre.
Enfin, si les termes de l'accord ne nous conviennent plus, rien ne nous empêche d'y mettre fin à tout moment et de faire voile vers d'autres horizons.

Comme de coutume, vous pourrez faire ce que vous voudrez de votre temps libre dans les limites prévues par notre règlement. Mais tant que vous serez à terre, n'oubliez pas que notre image -dont dépend aussi notre participation aux opérations- dépendra de vos actes.

Les consignes sont donc claires:

- Si vous pensez ne pas être en mesure de vous contrôler: restez à bord ou demandez un portail pour aller vous défouler ailleurs.

- Si vous ne pensez pas être en mesure de combattre aux côtés de certains membres de la coalition: portez vous volontaires pour rester garder le navire et ne participez pas aux opérations à terre.

Comme toujours, toute attitude qui porterait directement ou indirectement préjudice aux intérêts ou à la sécurité du Ronae et de son équipage sera sanctionnée. Toute indiscipline en situation d'urgence ou de combat pourra, le cas échéant, être punie de mort. Mieux vaut tuer un seul membre de l'équipage que de le laisser risquer la vie de tous les autres.

Le Ronae lèvera l'ancre dans deux jours et fera une brève escale à Baie du Butin avant d'entamer la traversée à destination des Tarides. Cette route maritime étant très fréquentée, la prudence sera de mise pendant la traversée, qui pourrait également nous offrir quelques prises intéressantes.

Voté par trois voix pour, une contre et une abstention, dans la nuit du 10e au 11e jour du 9e mois.


Cpt. L.



[HRP: En l'absence de bateau occupable et sans mobs dans la région, nous continuerons d'utiliser le navire du marais des chagrins comme décor lorsque nous sommes censés etre à bord, et nous irons à Cabestan lorsqu'on descendra à terre. Dans la pratique, le trajet Cabestan/Brasse-Tourbe prend deux minutes environ (Cabestan-BdB puis fly BdB-BT), et beaucoup moins s'il y a un mage pour faire un portail vers Pierrèche.

En RP, on considèrera que le Ronae est à l'ancre "quelque part" dans un coin abrité proche des côtes des Tarides du nord, mais pas à quai (il faut prendre une barque pour descendre à terre ou embarquer) pour des raisons de sécurité. Avec la présence de l'Alliance dans le secteur, on évite ainsi de pouvoir etre directement attaqués depuis la terre ferme, et on se tient prêts à mettre les voiles à tout moment si un navire allié nous repère (y'en a pas mal dans le coin, maintenant). Accessoirement, ça servira à justifier les quelques minutes hrp que prend le trajet entre le bateau et la côte des Tarides, puisqu'on le fait à la rame.]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ronae.wow-gratuit.com
Eliaris

avatar

Messages : 80
Date d'inscription : 06/12/2010

MessageSujet: Résumé des events dans les tarides   Sam 24 Sep - 16:44

Ecrit par Jensina et envoyé par Marà :
Citation :

Jeudi 22 au soir, une troupe de la Main-brisée fut envoyée par le Cherche-Guerre afin de saboter les balistes situées sur le rebords de la Balafre, sans que ce sabotage soit repéré par les troupes de l'alliance. Toutes les balistes n'ont pas pu être sabotées mais une bonne partie de leur puissance de feu disparu cette nuit-là.

Hier, vendredi, 23, l'Académie Maestria, les Fils de Quel'Thalas ainsi que les matelots du Ronae se sont réunis dans le Fort de la désolation et on rejoins les troupes Noirsang à partir du milieux d’après midi.

Vers 20h l'organisation et l'explication du plan s'est mise en branle dans le fort, sous la direction du Cherche-Guerre. Les officiers ainsi que les officiers en seconds ont été révélés aux troupes pour la bataille.

le Champion Noirsang Krunga dirigerait le groupe des "Remparts" secondé par Aethyan Shael'Adras.
Marà Isilien, secondée par Atia Silverswell, dirigerait notre groupe d'infiltration.
Enfin, Eliaris, secondé par le centurion Zal'Nash dirigerait notre groupe de soutient.

Vers 21h, les infiltrateurs ont pénétrés discrètement dans la balafre de manière à pouvoir y déployer un lourd couvert de fumigène, rendant inopérante le peu de balistes défensives restant à cet endroit là. Les troupes de l'Alliance semblaient déjà se méfier de quelque chose, tant un rassemblement aussi gros dans le Fort de la désolation ne peut rester discret.

Une fois le couvert de fumigène déployé, le Rempart s'est avancé dans la Balafre, attirant l'attention de l'Alliance et provocant un premier combat, permettant ainsi aux éclaireurs de saboter les balistes stationnées devant le Fort-Triomphe.

Une fois les balistes sabotées, le gros des troupes s'est engagée dans la bataille, contraignant les humains à perdre du terrain. Sans le couvert de leur balistes ils furent obligés de rentrer dans leur fort et entreprirent de construire une barricade à l'entrée, établissant une position défensive.

Pendant ce temps, la Horde amena une petite dizaine de catapultes à portée de la cours du Fort-Triomphe.. Et le siège débuta. Les catapultes furent approvisionnées en munition de manière à pouvoir bombarder sans discontinuer le Fort-Triomphe. La Horde se prépare à un siège long et épuisant.

Un camp fut installé juste hors de portée d'arc ou de fusil du Fort, et alors que les catapultes le pilonnaient sans interruption, les troupes de la horde organisaient patrouilles et surveillances. Les humains étaient pris au piège comme des rats.

Et pendant toute la nuit, les catapultes tirèrent.

Actuellement : Le Fort-Triomphe est sous siège, un camp de la Horde est établi à ses portes et la majorités des troupes valides y est stationnée pour protéger les machines de guerre et prévenir toute sortie en force.
Une infirmerie est établie dans le Fort de la désolation, dirigée par Elindora Aube-céleste, elle accueillera les blessés les plus graves et s'occupera de tenter l'impossible tâche de ramener tout le monde vivant.
La Balafre est considérée sécurisée, sa traversée pour rejoindre le camp de siège ou le Fort est libre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leylee
Admin
avatar

Messages : 197
Date d'inscription : 04/12/2010

MessageSujet: Re: Les Tarides s'embrasent   Dim 25 Sep - 12:48

Comme toujours lorsque la tension commençait à retomber, la douleur provenant des diverses plaies et contusions reçues pendant le combat commençait à se faire sentir. "Mal partout, grave nulle part", évalua la capitaine du Ronae d'un oeil expérimenté, se forçant à demeurer impassible tandis qu'elle assistait en silence à la querelle entre les membres de la coalition que son équipage avait rejoint à peine quelques jours plus tôt, et aux côtés de laquelle il venait de combattre. Tout juste échangea-t-elle quelques mots avec ses matelots afin de les empêcher d'envenimer inutilement la situation. Elle remarqua simplement d'une voix atone et sans émotion que les Fils de Quel Thalas partaient avant le partage du butin.

Deux nuits et un jour. C'était donc tout ce qu'il avait fallu pour voir tomber cette forteresse. Deux nuits de combat acharné, et à peine une journée d'attente à l'ombre des remparts. Son expérience limitée des engagements terrestres -et en particulier des sièges- l'incita à établir un parallèle avec le blocus naval d'un fort qui n'aurait pas de voie d'accès par le sol. Après quelques instants de réflexion passés à évaluer le degré de pertinence de cette comparaison, elle en conclut que dans un cas comme dans l'autre, c'était beaucoup trop peu pour que les défenseurs tombent à court de vivres, à moins d'arriver déjà en pleine pénurie.
Etait-ce donc un excès démesuré de confiance qui avait incité l'ennemi à tenter une sortie aussi désespérée ? En tant qu'ingénieur, Leylee comprenait que l'utilisation d'un char à vapeur et de sapeurs nains pour le manoeuvrer ait pu leur donner de l'assurance. Mais de là à essayer de briser le siège d'une manière si confuse qu'elle avait permis aux assaillants de s'emparer de la machine pour la retourner contre leurs utilisateurs, il y avait un monde de différence.

Et puis, elle l'avait vu, au beau milieu de la mélée qui venait de s'engager sous les reparts. Lui, l'humain qui, quelques mois plus tôt, avait ordonné qu'elle soit jetée dans un étang à crocilisques, la laissant pour morte au milieu du marécage d'Aprefange. Il commandait à présent les troupes défendant Fort Triomphe.
Au cours de la sanglante bataille qui suivit, ils eurent même l'occasion trop brève de se retrouver de nouveau face à face. Mais la jeune capitaine du Ronae avait préféré rompre l'engagement, n'étant pas du genre à perdre de vue les objectifs d'une opération dans le seul but de satisfaire un désir de revanche personnelle. Une opération d'ailleurs couronnée de succès, bien qu'ils ne soient pas parvenus à empécher les défenseurs de fuir.

De retour au fort de la désolation, tandis que chacun comptait les blessés et évaluait les pertes, elle estima qu'il était temps de rentrer à bord. Au moment du départ, Leylee constata que les salutations de ses homologues n'étaient plus purement protocolaires, et que ces nuits et cette journée de combat semblaient avoir tissé des liens nouveaux de respect, leur permettant de surmonter ce qui les avait jusque là séparés. Marà Isilien, avec qui les relations avaient toujours été en dents de scie, tantôt courtoises, tantôt hostiles, toujours méfiantes. Le Seigneur de guerre Varkh, dont on pouvait facilement deviner ce que lui et ses hommes pouvaient généralement penser des flibustiers, et plus généralement des indépendants servant leurs propres intérêts et combattant pour le butin. Et tous les autres officiers et combattants....
Oui, songea la jeune femme, cette journée et ces deux nuits de sang, de fumée et de furie les avaient sans doute rapprochés. Pour aussi improbable qu'elle puisse paraitre à première vue, cette coalition avait largement été à la hauteur. Et si elle ne quittait pas la scène à regret, c'est uniquement parce qu'elle savait qu'ils se reverraient prochainement pour combattre à nouveau côte à côte.

Dans la barque qui les ramenait, elle et son équipage, à bord du Ronae, elle repensa à l'humain aperçu au milieu de la mélée et marmonna entre ses dents:
"Je suis calme, et ma patience est infinie. Mais je ne renonce jamais, je n'oublie jamais, je ne pardonne jamais. J'attends juste mon heure, et peu m'importe qu'elle survienne dans un jour ou un siècle. Ne tourne plus jamais le dos à la mer, fils de Garithos."




[HRP: N'hésitez pas à participer, poster votre propre vision des événements, etc. Si vous le faites, je vous encourage dans ce cas vivement de copier vos participations ici Wink ]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ronae.wow-gratuit.com
Eliaris

avatar

Messages : 80
Date d'inscription : 06/12/2010

MessageSujet: Re: Les Tarides s'embrasent   Dim 25 Sep - 12:53

L'elfe s'écroula dans son hamac aux cotés de son épouse, bercé par les odeurs de plantes qui provenaient de ses bandages propres, mis en place un instant avant par les guérisseurs du navire qui les avaient vu rentrer blessés, leurs corps meurtris, et pour certains, leur esprit et leur cœur. Pas de siège durable en fin de compte, et l'ex-ranger soupira en pensant que leur contrat avait été honoré avec une rapidité incroyable... Trop, peut-être ? Sa mémoire classa ces deux journées dans les tiroirs de ses souvenirs liés à la guerre, quand il se battait sur les fronts de l'armée du Quel'thalas, dans ces trente dernières années … Ranger ses souvenirs.

******************************

Début de soirée sur les Tarides, alors que le soleil déclinait lentement sur les collines arides de la région, face au Fort-triomphe, joyau de l'Alliance, enchâssé dans l'étau de la Horde. Enchâsse, serré, broyé, face à la machine de guerre de celle-ci, pilonné par les tirs des catapultes qui frappaient en rythme ses murs, les laissant vibrer sous les impacts des projectiles, alors qu'au pied des armes de siège, les troupes se massaient.

Mercenaires, soldats de métier, contingents étrangers … et même pirates. Force de frappe hétéroclite, mais incroyablement efficace, comme l'avait montré la bataille de la veille, qui avait laissé les soldats de l'Alliance hagards, blessés, et retranchés dans leur propre fortin, qui était un outil de sécurisation de territoire … Quel territoire ?

L'elfe sourit, repoussant sa capuche à la fin du discours du Seigneur de guerre. « Distances. Rompez les rangs. » lança t'il à son groupe de soldats composé de mages, franc-tireurs, et autres lanceurs de sorts, composé de bons éléments, à ses yeux, qui avait prouvé son efficacité la veille en pilonnant les soldats de l'alliance, les repoussant à l'aide des flammes, projectiles, et autres énergies des arcanes la veille en soutien du groupe des Remparts. Des personnes se rapprochèrent, et des discussions naquirent un peu partout, comme dans tout campement militaire en attente.

Prenant pied sur une roue de catapulte, Eliaris ferma les yeux, projetant son esprit au loin sur les remparts du fort, alors qu'il observait l'intérieur, une once d'inquiétude s'y installant. Les troupes assermentées étaient en rang, écoutant leurs officiers, alors qu'il apercevait une catapulte de fortune, construite à la va-vite, derrière la barricade composée de bric et de broc, ainsi que leur vieux char. Cathules, sans doute, venait de finir son discours, et les hommes en blanc se placèrent en ligne derrière la barricade. Ils n'allait pas oser … ?

Reprenant pied dans son corps, l'elfe secoua la tête, et avisa le Seigneur de guerre du regard. Un court dialogue, ou il expliqua la situation, et en quelques minutes, les rangs furent reformés dans une mécanique purement militaire. Ils les attendraient de pied ferme.

Eux, oui. Mais le sifflement et le boulet de canon, tiré par le char. C'était inattendu.


« DISTANCES ! En formation ! Laissez les approcher avant de tirer, et suivez les Remparts ! »

Il aboya son ordre rapidement, levant son fusil armé, le posant sur son épaule, alors que son groupe se mit en position, attendant l'ordre du Champion, qui ne tarda pas.

« POUR LA HORDE ! »

La bataille arriva dans les cris, et le fracas des armes, détonations et sifflements des sortilèges. Les Assermentés avaient jailli de la brèche dans la barricade crée par le char, combattant avec l'ardeur désespérée des soldats acculés, prenant de court les troupes orques, les repoussant un bref instant. Trop bref. Le Seigneur de guerre et le Champion poussèrent un cri de guerre, et la curée reprit de plus belle, les troupes de l'Alliance se faisant lentement mais sûrement repousser vers l'intérieur du fortin dans une marche sauvage, laissant les deux troupes face à face se battre pour le moindre pouce de terrain, laissant la terre des Tarides se teinter de sang.

« DISTANCES ! Visez les remparts ! Abattez moi la couverture des humains ! ALLEZ ! »

Une clameur se fit entendre derrière les troupes orques, montant, enflant de plus en plus. L'ex-ranger sourit. Les renforts arrivaient. La masse d'orques qui jaillit de la Balafre, vociférant, serait du plus bel effet sur le moral des troupes de l'Alliance, le Champion menant leur charge.

******************************

Les humains perdirent pied, rapidement, se retranchant de plus en plus dans le fort, poussés par les troupes coalisées. Combien de pertes ? Peu important au ranger, grimaçant sous la douleur des coups reçus, son bras le lançant affreusement à chaque balle tirée. La douleur n'est qu'une information … mais bordel, elle faisait mal. Les humains et les nains refluaient vers les tours, et allaient se barricader … Le temps suffisant pour évacuer.

Eliaris cligna des yeux dans la bataille, et un sourire commença à s'étirer sur ses lèvres alors que ses yeux brillaient.


« TORTOKA ! Ramènes toi ici tout de suite ! »

Le cri fusa, bref, mais rapide. Une idée à mettre en place tout de suite … sinon … Il jura, à nouveau, le Tauren, trop occupé à se battre, ne l'entendait pas... Tant pis. Il allait devoir s'y coller. S'approchant du Centurion troll, il hurla en reculant.

« Zal'nash ! Prends le commandement ! »

Il reculait. Revenant en arrière entre les troupes, l'elfe n'avait cure de ce qui se passait autour de lui, son esprit ignorant la douleur autant qu'il pouvait pour cibler son objectif actuel, qu'il voyait au loin, immobile, endommagé, mais toujours vibrant, son moteur encore actif

De la fumée s'échappait de l'intérieur, ou l'on avait du jeter une grenade, pour se débarrasser des occupants, et on l'avait laissé la... Grimpant rapidement dessus, il se glissa dans l'habitacle couvert de sang et de tripes, grimaçant autant de dégoût que de douleur, avant de retrouver un semblant de sourire. Il marchait encore.

Les troupes continuaient à se replier, les assermentés et leurs officiers dans la tour sud, et d'autres soldats dans la tour nord, poussés par les orcs. Un sifflement caractéristique se fit entendre, alors que la tour nord prenait de plein fouet un boulet de canon projeté par le char nain, qui avait fait demi-tour, crachotant la vapeur alors qu'il tirait ses projectiles en cadence sur l'édifice humain qui se fissurait peu à peu. Le char ne continua à fonctionner que peu de temps, mais suffisamment pour endommager celle ci, empêchant leur retraite.


******************************

Entrant dans la dernière tour, Eliaris secoua la tête, comptant les blessés dans leur camp. Un paquet. Les survivants de l'Alliance retranchés dans la tour allaient sans doute évacuer, et eux … eux allaient célébrer leur victoire. Et piller. La cour était pleine de caisses de fournitures d'une bonne valeur marchande. Après avoir soigné leurs blessés et … quoi ?

Son attention fut attirée par le spectacle qui se donnait à l'instant. Une prisonnière, tétanisée, allait être exécutée. Ce fut rapide. Bref. Indolore. Sans doute plus que ce que les humains auraient donné aux orcs, dans la situation. Et pourtant. Pourtant... certains se plaignirent. Un vrombissement sourd se faisait entendre. Traitement immoral ? Le vrombissement enflait peu à peu... Honneur absent ? Le pirate secoua la tête. C'était surtout une rançon en moins.

Le vrombissement devenait bien plus présent, et les troupes se regardaient entre elles, intriguées... Et un cri fusa.


« EVACUEZ LE FORT ! »

Bombardement. Politique de la terre brûlée. Il aurait sans doute fait pareil dans le même cas...

La fuite fut éperdue. Certains retardataires furent pris dans les flammes provoquées par les tirs des bombardiers nains... Et la diatribe reprit. Les Fils de Quel'thalas reprochaient aux orcs leurs actions, et n'avaient pas hésité à bafouer leur honneur … Comportement stupide, pour lui. La Lumière était citée... Ils avaient fait pire aux trolls amanis. La Lumière jugeait elle donc différemment selon la couleur de peau ? La Lumière non. Les elfes, oui.

Son regard se concentra sur les membres de l'équipage. Blessés, tous, plus ou moins. Mérik avait pris le plus, on dirait, et son regard semblait … Brûlant. Il secoua la tête. La douleur revenait brusquement. Flou.

Retour au fort de la Désolation. Remerciements. Part du butin bientôt envoyée.

Il était content d'avoir combattu avec les Noirsang, et les Maestrias. Même les Fils. Ca lui rappellait le passé. Repli à bord.

C'était flou.


******************************

Allongé dans son hamac, l'elfe avait désormais un respiration paisible. Il dormait. Fini les souvenirs, rangés dans son esprit.

Enfin, du repos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leylee
Admin
avatar

Messages : 197
Date d'inscription : 04/12/2010

MessageSujet: Re: Les Tarides s'embrasent   Dim 25 Sep - 13:00

Accroché à l'entrée de la salle de repos de l'équipage:
Citation :

Marà Isilien, directrice de l'Académie Maestria, m'a fait savoir que ses troupes iraient fêter leur victoire ce soir, 25e jour du mois, à la taverne de Baie du Butin. Vous êtes les bienvenus pour trinquer avec eux si vous le souhaitez.

Je ne pourrai être présente personnellement. Cependant j'insiste sur le fait que tout le monde s'est bien comporté pendant la durée des opérations, et je compte absolument sur vous pour ne pas tout gâcher maintenant. Si les esprits s'échauffent, réglez ça dans l'esprit des tavernes, à coups de poings et de tabourets avant de trinquer ensemble à tous les combats et butins à venir !

Cpt. L.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ronae.wow-gratuit.com
Leylee
Admin
avatar

Messages : 197
Date d'inscription : 04/12/2010

MessageSujet: Re: Les Tarides s'embrasent   Lun 26 Sep - 5:19

[Petit commentaire HRP:
Comme on nous pose parfois la question, et que ça pourrait revenir après notre participation aux events des Tarides, il est utile de rappeler que de nombreux pirates et flibustiers ont participé à des opérations terrestres. La mise à sac de Maracaïbo en 1667, la prise de Panamà après trois jours de combat en 1671, le pillage de Veracruz en mai 1683 par Grammont, qui récidive en 1686 à Campeche, dans le Yucatàn, en sont quelques exemples. Certains ont même fait des opérations terrestres une de leur spécialité, comme l'Olonnais ou Morgan. Ce dernier était d'ailleurs plus compétent sur terre qu'en mer.
La participation de flibustiers à des opérations militaires aux côtés de troupes régulières a également eu lieu à diverses reprises, les exemples les plus connus étant le siège de Carthagène (1200 soldats, 650 flibustiers, plus quelques centaines des volontaires coloniaux et des esclaves affranchis) ou la participation de Jean Lafitte à la bataille de la Nouvelle Orléans.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ronae.wow-gratuit.com
Theira

avatar

Messages : 160
Date d'inscription : 06/12/2010
Age : 24

MessageSujet: Re: Les Tarides s'embrasent   Mar 4 Oct - 19:10

( Vidéo faite donc par Fanélia ... Je vous laisse savourer !)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lenah

avatar

Messages : 82
Date d'inscription : 06/12/2010
Age : 36
Localisation : Azshara

MessageSujet: Re: Les Tarides s'embrasent   Mer 5 Oct - 6:17

(elle claque cette vidéo ! :p)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Addaa

avatar

Messages : 56
Date d'inscription : 08/12/2010

MessageSujet: Re: Les Tarides s'embrasent   Mer 5 Oct - 8:21

Alors là je dis Bravo ! Cette vidéo est absoluement coollissime ! pirate!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lenah

avatar

Messages : 82
Date d'inscription : 06/12/2010
Age : 36
Localisation : Azshara

MessageSujet: Re: Les Tarides s'embrasent   Mar 11 Oct - 0:36





Kyarkan soupire longuement, le regard perdu dans l'horizon. Lenah, qui s'entraine à ses côtés avec ses nouvelles armes, s’interrompt et lui sourit.
(Lenah) - C'est quoi ce soupire ?
(Kyarkan) - C'est long, rien ne se passe.

Lenah sourit à nouveau, pose ses armes avec précaution, puis s'approche de Kyarkan, tirant deux flasques de rhum et du tabac de son sac. Après avoir bu une gorgée, elle se tourne vers Kyarkan et lui tend le nécessaire pour rouler une "cigarette".

(Kyarkan) - Tu sais pas rouler ?
(Lenah) - Non mais je veux bien apprendre !

Kyarkan sourit et lui montre, lentement, les gestes avant de tendre le tout à Lenah qui réussit à rouler un joli cône.

(Lenah) - C'était pas si difficile en fait !
(Kyarkan) - Tu apprends vite.

Les deux poursuivent leur garde, partageant rhum et tabac, discutant de l'équipage, des missions, guettant (en vain ?) le passage d'un bateau de ravitaillement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les Tarides s'embrasent   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Tarides s'embrasent
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les Tarides s'embrasent, commentaires
» [A faire vivre] Les Tarides s'embrasent
» Les Tarides s'embrasent : chronologie des évènements.
» [RP Horde, 16/2] la nuit des Tarides
» Cataclysm : 24 Novembre 2010 Patch 4.0.3a

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: LE RONAE :: Carnets de bord-
Sauter vers: